bargny Infos

La Ville de Bargny dans le web

Centrale à charbon de Bargny: Un projet très contesté

| 0 Commentaires

centrale-charbon-bargny-minamL’érection d’une centrale électrique à charbon de 125 Mw à Bargny-Minam qui devrait couvrir 50% des besoins en électricité du pays est un projet très «contesté», selon Lumière synergie développement (Lsd). Cette organisation membre de la Coalition des organisations de la société civile africaine a fortement déploré l’«investissement» et le «rôle dans la mobilisation des financements» de la Banque africaine de développement (Bad), suite à une étude réalisée à Bargny- Minam. Dans le rapport qu’il a rendu public, Lsd souligne que l’analyse de l’étude d’impact environnemental et social souligne des aspects «négatifs» qui, selon eux, n’ont pas été pris en compte dans la mise en œuvre du projet. Il s’agit, d’après la Lsd, de «la non acceptation sociale du projet, l’empiétement sur le site de transformation de poissons et la perte d’emplois de milliers de femmes, les expropriations sur le foncier sans indemnisation juste et équitable, la pollution de l’air et ses méfaits sur la santé».

Et ce n’est pas tout, car ce projet cofinancé par la Bad, a d’autres impacts négatifs, tels que «les rejets d’eaux chaudes, de polluants dangereux (Nox, So2, Co), d’où la destruction de l’écosystème marin et de la biodiversité avec des impacts négatifs sur la pêche artisanale, les émissions de gaz à effet de serre et leurs effets sur les changements climatiques, la violation du Code de l’environnement… ». Pour Lsd, en cofinançant ce projet, «la Bad n’a pas respecté sa propre politique de sauvegarde environnementale et sociale». Pis, décrient les collègues de Aly Sagne, au lieu «de battre campagne pour appuyer les efforts déployés par les pays membres régionaux pour accéder aux technologies propres», selon sa politique du secteur de l’énergie, la Bad est en train de battre campagne pour «des technologies polluantes». Juste rappeler qu’en plus de la Bad qui a financé à hauteur de (37%), le projet de centrale à charbon est cofinancé parla Boad (25%), la Fmo (23%) et la Cbao (15%).

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*