bargny Infos

La Ville de Bargny dans le web

Entretien exclusif avec Djibril FAYE, 3ème adjoint au maire : « Le maire sait très bien qu’on ne peut pas diriger la ville de Bargny sans pour autant parler de la SOCOCIM… »

| 0 Commentaires

djibril-faye-bargnyAprès une première participation aux élections locales sanctionnée par une place au bureau municipal, Djibril FAYE accorde un entretien exclusif à Bargny Info. Il se livre sans réserve en répondant avec une grande sincérité aux questions que nous lui avons posées. Il nous a succinctement fait part des projets en cours du maire, de ses ambitions et de son avenir dans la politique. Il n’a pas aussi manqué de souligner pourquoi il a quitté l’ALB.

1/ bonjour ! M. FAYE, voulez-vous bien vous présenter à nos lecteurs et nous parler de votre cursus, de votre parcours ?

Je suis technicien de commerce extérieur, j’ai fait ces études à Liège en Belgique et j’ai eu à diriger le service transit des sociétés suivantes : SOCATRAM. Sa, SAFITRANS INETRNATIONAL, CASH INTER, AFRICAN TRANSIT SENEGAL, TRANSIT 2000, CAP TRANS, CODES, AFRICA et aujourd’hui la SITMA. Les nombreux étudiants bargnois qui font leur stage à mes côtés peuvent en témoigner. Je suis aussi un fervent militant du PDS depuis 1986 et acteur de développement qui a déjà mis en place depuis le mois de mars dernier un projet sur l’entreprenariat féminin en collaboration avec un cabinet conseil pour soutenir les femmes de Bargny à bénéficier d’une formation qui va de l’encadrement, à la micro-finance jusqu’à la mutualisation.

2/ M. FAYE, pour vous qui avez déjà un travail confortable avec un bon salaire. Certains ne comprennent votre choix de faire de la politique, est-ce que vous pouvez leur avancez les raisons qui vous ont poussé à faire cette incursion dans le monde politique très perturbé ? 

Comme vous le savez, un travailleur ambitieux ne dira jamais qu’il a « un travail confortable et un bon salaire » pare ce qu’il voudra toujours persévérer et avoir mieux. N’empêche je remercie le bon Dieu. Bargny est une fierté pour moi . Si je fais de la politique c’est pour élargir les angles et contribué au Développement économique et social de ma localité.

3/ lors des dernières élections municipales qui ont abouti à votre première participation en tant que candidat. Vous vous êtes coalisés avec le Dr Souleymane Astou Diagne et, ensemble vous avez porté les couleurs du PDS. Pourquoi Souleymane Astou Diagne et pas ALB ou un autre ? Pourquoi aussi le PDS et pas un autre parti?

ALB regroupait tous les partis qui n’étaient pas disposés à travailler avec le maire sortant y compris le FSDBJ et le PDS. Seulement, il y a eu un mal entendu sur plusieurs questions, voilà ce qui m’a poussé à sortir de cette alliance et de me retrouver avec le docteur Souleymane Astou Diagne. Il faut reconnaître que je milite depuis longtemps pour le PDS et Pour cette raison je ne pouvais pas choisir un autre parti.

4/ En deux mots, quels sont les enseignements que vous avez tirés de votre première participation ? Et dites, est-ce que vous n’avez pas été surpris lorsque les urnes ont dévoilé leurs secrets ? C’est-à-dire est-ce que vous croyiez qu’intimement qu’ALB pouvait remporter ces élections ? 

J’ai beaucoup appris et il va me falloir tenir compte des enseignements que j’ai tirés de ces élections. J’ai été très surpris des résultats parce que je n’ai jamais cru à la victoire de l’ALB . Mais de toute façon c’est Bargny qui a gagné et nous avons tous contribué à la victoire du changement. Pour dire vrai je croyais plus en ma coalition ; pour moi l’ALB était trop problématique pour remporter ces élections….

5/ Vous aviez terminé troisième, position assez douillette pour une première tentative, en termes de sacrifices (financier et humain), combien vous ont coûté ces élections ? 

Je ne dirais pas douillette mais favorable parce que cette position m’a permis d’être dans le bureau municipal pour continuer à défendre les intérêts des populations. Comme j’ai l’habitude de le dire : une mairie est un outil de base pour soulager les populations . Servir sa ville natale n’a pas de prix et je ne vais pas donner des chiffres car, on ne peut pas servir sa localité sans pour autant faire des sacrifices financiers et humains.

6/ On dit souvent que le PDS, à Bargny, est confronté à un problème de leadership. Etes-vous d’accord Oui ou NON ? 

NON ! Je ne dirais pas que le PDS est confronté à un problème de leadership à Bargny dans la mesure où j’ai été choisi par les responsables du parti pour le représenter dignement aux élections locales. Et hautement je suis devenu le 3 ème adjoint au maire dans le bureau municipal actuel.

Actu :

6/ Alors depuis quelques mois une toute nouvelle équipe municipale s’est installée dont vous, dirigée par M. Abou SECK. Même si, il est encore trop pour parler de bilan ; dites-nous simplement les plus grands engagements que vous avez pris lors de vos précédentes réunions, parce que, comme nous le savons tous, Bargny a vraiment besoin de changement et c’est sur vous que la Population compte pour ça. 

Nous avons déjà discuté sur plusieurs points :

•  Encadrer le mouvement « navétanes » en donnant des subventions aux ASC et en assistant les trois zones dans l’organisation et les récompenses des équipes finalistes .

•  Solder la dette du logement des étudiants de Bargny que nous a laissée l’ancien maire et d’assurer la continuité .

•  La construction de trois salles de classe et de blocs sanitaires pour les écoles primaires : mervi, mboth 2, seck gueye et darou à kipp.

•  La construction d’un complexe frigorifique destiné aux pêcheurs.

•  Des infrastructures modernes destinées aux femmes transformatrices de poisson .

•  La situation du pont, et de la canalisation de Bargny Guedj qui est d’ailleurs une priorité.

7/ Le problème majeur de Bargny, c’est la SOCOCIM qui exploite ses terres riches en calcaire comme pas possible ; alors que véritablement les populations ne bénéficient d’aucune faveur de sa part. Elle fissure leurs maisons à cause des mines, gâtent la nature à cause de la poussière et les expose à des maladies. Comment comptez-vous gérez ce mal qui ne date pas d’aujourd’hui ? 

Le maire sait très bien qu’on ne peut pas diriger la ville de Bargny sans pour autant parler de la SOCOCIM , qui occupe une grande partie de notre patrimoine foncier et exploite nos ressources naturelles depuis sa création en 1948 . Et malheureusement, les populations ne bénéficient d’aucune faveur de sa part. Sur cette question je crois bien que le maire en est conscient. Pour avoir du ciment, il faut 75% de calcaire et je pense que nous ne devons plus laisser la SOCOCIM faire ce qu’elle veut. Elle laisse des fissures sur nos bâtiments, gâte notre environnement, nous donne la poussière et nous expose à des maladies. J’espère que le maire ne va pas tarder à prendre des décisions en collaboration avec la population bargnoise pour vider ce douloureux problème qui ne date pas d’aujourd’hui.

Perspectives :

8/ Maintenant que vous avez tâté le terrain et certainement compris beaucoup de choses, est-ce vous allez vous ranger du côté du maire ? Ou on doit s’attendre à une candidature de votre part lors des prochaines élections si toutefois vous allez participer. 


Me ranger du côté du maire pourquoi ? Vous savez ; nous ne partageons pas les mêmes idéologies politiques. Pour ce qui est de ma candidature aux prochaines élections, j’attends l’approche des échéances afin de mieux lire le contexte politique en cette période pour répondre sur cette question.

9/ Tout politique fait de la politique pour un objectif bien déterminé. Quels sont les objectifs de M. FAYE en tant que politique ? 

Participer à l’émergence de notre ville et faire en sorte que la population majoritairement jeune trouve une occupation active c’est-à-dire combattre l’oisiveté qui anime leur quotidien. J’ai aussi l’ambition de construire une démocratie participative dans laquelle tout un chacun se sentira concerné et j’ai envie aussi de promouvoir l’entente et la communication entre les citoyens et les élus, en même temps propulser les valeurs individuelles et collectives pour rendre aux bargnois leur dignité bafouée .

10/ Votre dernier mot. 

Je remercie à l’occasion la population bargnoise qui m’a permis de mener à bien des ambitions tant nourris en m’élisant adjoint au maire dans ma localité. Je prie Dieu de me donner la force et la stabilité pour satisfaire à tous leurs besoins aussi nombreux qu’ils soient. Et pour terminer je remercie Bargny info pour cet entretien.

Mouhamadou BALDE

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*