bargny Infos

La Ville de Bargny dans le web

Entretien exclusif avec Ibrahima Seck Président du Conseil Communal de la Jeunesse et Conseiller Municipal à la Commune de Bargny.

| 3 Commentaires

Ibrahima-seck-bargnyVoulez-vous vous présenter à nos lecteurs qui ne vous connaissent pas?

Par la grâce d’ALLAH SWT! je suis né à Bargny depuis un peu plus de trente ans maintenant. J’ai grandi à Bargny où J’ai fréquenté l’Ecole Mixte de bargny où jusqu’au CFEE, le CEM/Bargny (où j’ai été Président de FOSCO) jusqu’au BFEM, le Lycée Abdoulaye SADJI de Rufisque jusqu’au BAC. Apres des passages à l’Université Cheikh Anta DIOP/DAKAR ( où je compte retourner dans un futur proche pour continuer mes études) et au British Council/DAKAR ( pour un Certificate of Achievement in English Languauge Studies), je suis passé à l’Institut Supérieur de Management ISM/DAKAR ( où j’ai obtenu un Diplôme Supérieur de Gestion DSG ). J’ai eu la chance d’avoir été le Président de l’ASC Mboth un des quartiers de Bargny (de Décembre 2004 à Janvier 2007), le coach (finaliste du Championnat National 2008) puis Président du Bargny Volleyball Club BVC ( fin 2011). Je suis actuellement Président du Conseil Communal de la Jeunesse et Conseiller Municipal à la Commune de Bargny en attendant d’être un vrai CITOYEN du MONDE….

Vous semblez être bien engagé dans votre combat politique surtout auprès de vos jeunes frères qui sont à l’école. Qu’est ce qui explique ce choix?
Je suis de ceux qui croient que l’éducation est l’arme la plus sûre pour changer le monde. C’est à l’école où on forme les âmes (qui sont enfants d’aujourd’hui, mais sans doute dirigeants de demain..) et comme disait Mariama BA dans – une si longue lettre- : ‘’ déformer une âme est aussi sacrilège qu’un assassinat’’ , par conséquent, je ne suis ni l’Etat, ni la Commune, mais j’ai ma volonté et mon engagement, et parfois le peu de bien dont je dispose, à mettre au service de l’éducation de mes jeunes frères. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on me voit toujours sur les plateaux des FOSCO des écoles de Bargny ( CEM Bargny, G2000, LA REUSSITE …). Aujourd’hui à cause de mes obligations professionnelles, je regrette ne plus avoir la possibilité de contribuer aux activités du REB/VAC. Aussi, avec le Conseil Communal de la Jeunesse de Bargny, j’ai eu à initier et à organiser ‘’ LA JOURNEE DE L’ELEVE BARGNOIS’’ pour faire naitre une concurrence saine entre les élèves des écoles bargnoises et leur orienter vers la culture de l’élitisme.

Depuis quelques temps les étudiants bargnois vivent dans des difficultés énormes dûes en grande partie à l’irrégularité du payement de leur appartement où ils ont été finalement délogés. Comment appréciez- vous ce fait déplorable?
Je voudrai dire d’abord, que j’ai eu la chance d’être membre de l’équipe du Rassemblement des Etudiants de Bargny –REB – qui a réussi ou du moins, qui a eu la chance de faire de ’’LA MAISON DE L’ETUDIANT BARGNOIS’’ une réalité, à l’époque Assane GAYE (que je remercie au passage pour le courage et l’abnégation dont il a fait montre à cette occasion) était le Vice-président de la Commission Education et Formation. Je rappelle qu’au début, on était convenu que l’appartement comme nous l’appelions, ne devait recevoir que les cas sociaux et les étudiants de 1ere année après réception et examen des dossiers par le bureau dudit rassemblement. Voila donc plus de dix ans, que des générations en ont profité, mais au même moment ceux qui passaient à la session de Juillet, codifiaient pour contribuer à l’hébergement des étudiants bargnois. C’est pour dire que je suis sensible et intéressé au premier chef à tout ce qui touche de prés ou de loin aux intérêts de l’étudiant barngois. Maintenant, nous sommes arrivé à une situation regrettable certes, personne ne souhaite voir ses jeunes frères étudier dans des conditions difficiles à plus forte raison si il a les moyens de les assister, mais nous ne devons pas croiser les bras et imputer toute la responsabilité à la Municipalité( même si elle doit user de tous les moyens dont elle dispose pour épauler cette frange de sa population, qui constitue sûrement la crème pûre de cette localité), nous autres devrons redoubler d’efforts et essayer de travailler sans relâche pour bénéficier des services du Centre des Œuvres Universitaires de DAKAR (COUD) et loger le maximum d’étudiants bargnois.

Vous êtes un acteur très présent dans le monde culturel bargnois. Quelle appréciation faites-vous de l’évolution de la Commune dans ce domaine bien particulier?
La culture et le sport sont des leviers essentiels pour la promotion d’une ville… C’est pourquoi au niveau du Festival Bargny Rythmes sur Mer (dont je suis le Vice-Coordonnateur), nous nous battons toujours pour vendre la diversité culturelle léboue… Cette année vous avez sans doute constaté que le Ministre du Tourisme est venu honorer de sa présence les REGATES organisées à l’occasion de la 9eme éditon. Aujourd’hui, au niveau de la municipalité, avec El Hadji Ndiouga DIENG (artiste de renommée mondiale) à la tête de la Commission Culturelle, j’ose espérer qu’un calendrier annuel d’activités culturelles sera mis sur pied, pour que notre localité soit d’ici peu, culturellement revigorée.. C’est aujourd’hui plus que jamais possible puisque pour arriver à ce rayonnement culturel tant attendu, nous en avons les hommes, nous en avons les initiatives, il nous reste donc une bonne organisation pour créer d’autres espaces d’expression artistiques et culturelles et arriver à faire des résultats qui nous permettrons, de faire de notre Bargny, une vitrine qui attirera TOURISTES et INVESTISSEURS…

En vous reférant sur votre posture de Président du Conseil Communal, comment voyez-vous la jeunesse bargnoise dans son ensemble?
Du Comité Préparatoire des Journées de Réflexion sur Bargny (COPREJ ) à l’Amicale des Jeunes Ouvriers de Bargny(AMJOB) en passant par l’Association Bargnoise pour la Sauvegarde de l’Environnement (ABASE), de l’Association Bargnoise pour l’Entraide Scolaire (ABES) au Rassemblement des Etudiants Bargnois (REB) en passant par l’Amicale des Anciens Elèves du CEM, les jeunesses bargnoises à travers les âges ont toujours pris des initiatives. Dans l’ensemble, c’est vraiment une jeunesse qui n’a jamais failli à son engagement citoyen, j’en veux pour preuve la mise sur pied d’un Comité pour la Défense et la Sauvegarde des Terres Bargoises, la mise sur pied du Bargny Sporting Club BSC, pour ne citer que ces entreprises que les jeunesses bargnoises ont portées avec beaucoup de détermination, la création du portail bargny.info , la page Bargny Wax sa Xalaat, la liste n’est pas exhaustive. Je rappelle aussi qu’avec le Conseil Communal de la Jeunesse, nous avons avec le concours du Cabinet Dynaconsult (une initiative de jeunes bargnois aussi), eu à participer à la formation d’une cinquantaine de jeunes bargnois dans la création d’entreprise. Récemment cette même jeunesse a porté le combat pour la première alternance locale. Nous avons donc une jeunesse très active, et qui sait agir au moment opportun…
Bargny, grâce à une entente et une union de certains de ses jeunes dont vous, a pu sanctionner la politique de l’ancien maire en mettant en place une autre issue de votre coalition. Vous à votre jugement personnel, croyez-vous qu’il (Abou SECK) peut mettre la Commune de Bargny sur les rails de l’émergence en vous basant bien sûr, sur ses quelques mois de gestion?
Avant d’arriver à ce poste de Maire de la Commune de Bargny, il avait déjà affiché une vision assez claire de ses projets pour Bargny à travers un programme qu’il avait lui-même concocté pour la campagne électorale et que l’ALB avait adopté. Je ne doute pas une seule de son engagement pour Bargny, il a été Président d’association (Amicale des Anciens Elèves du CEM) et nous savons ce que cela signifie être président d’association dans notre contrée, mais il faut dire que sans risque de se tromper que: Gaye Abou Ahmed SECK à lui seul, qu’il soit Maire de la Commune Bargny ou Ministre de la République (ce que je lui souhaite, et à tout autre fils de bargny ayant la carrure), ne peut rien réussir. Dieu a fait de lui le Maire de Bargny, et tôt ou tard il sera un jour ou l’autre ANCIEN MAIRE. En attendant, il joue actuellement le rôle de Chef d’orchestre, et je voudrai inviter tous les Conseillers Municipaux (qui sont ici les musiciens), et les populations (qui sont ici le public) à contribuer à la création d’une symphonie agréable, pour qu’ensemble nous puissions mettre bargny sur les rails de l’émergence.
Je vous juste dire en d’autres termes que dans ce combat ô combien noble, tout le monde est utile. Que chacun joue donc sa partition pour que nous puissions appréhender les années à venir avec beaucoup d’espoir…

On ne peut pas parler de la mairie en se passant des conseillers surtout qu’ils sont majoritairement sortis de votre coalition ALB qui, ces derniers temps est dans une zone de turbulence. Vous qui êtes au parfum de ce qui se passe là-bas; es –ce qu’ils vous inspirent confiance?

Je voudrai d’abord dire que ALB fut une bonne expérience pour moi, mon engagement dans cette coalition m’a beaucoup appris et continue de m’apprendre, on pourra si tu veux consacrer une interview spéciale ALB.

En politique on ne peut pas éviter les divergences de points de vue, les contradictions, les calculs. C’est très normal qu’il ait eu des querelles, ou tiraillements d’autant plus que nous avions une coalition forte de plus d’une dizaine de partis politiques et de personnalités indépendantes, les ambitions et les idéologies ne pouvaient être les même pour tout le monde. Mais après tout, je pense que la première chose à savoir, c’est que tous, nous sommes des conseillers de Bargny et non des conseillers de l’ALB même si c’est grâce à la liste de cette coalition que nous sommes aujourd’hui conseiller municipal. Seuls donc défendre à mort les intérêts de Bargny doivent nous animer.

Me concernant, je n’ai aucun problème avec mes collègues conseillers municipaux et je tente toujours d’apporter mes idées aux discussions d’avant délibérations. C’est un premier mandat dans lequel je ne cherche que l’expérience que j’essaierai un jour de remettre au service de ma communauté.

Quels mots d’encouragements placez-vous à l’endroit de tous les jeunes de Bargny sans exception en guise de dernier mot…?

Je voudrai pour finir rendre grâce au Tout Puissant, vous remercier de m’avoir permis à travers cette interview, d’échanger avec mes concitoyens bargnois et du monde. A la jeunesse bargnoise je dirai qu’au delà de nos études qui doivent constituer notre priorité, œuvrons à la lumière d’une attitude citoyenne gage d’un rayonnement de Bargny notre terre natale.

Par Mouhamed BALDE et Saliou GUEYE

3 Commentaires

  1. En voila encore une motivation supplementaire, pour croire à un devenir de notre communauté, surtout si on sent en filigrane à ttavers ces propos un projet de societé noble

  2. Voila une personne qui constitue un miroir pour nous jeunesse bargnoise courage et bonne continuation.mais j’ai une contribution à vous faire.ne laissez pas la mouvement éstudiantin en rade,aidez le à retrouver un nouvel aqartement.je voudrai que vous en faites une priorité.merci mon grand

  3. Du Courage Frère Ibrahima. Je salue ton Engagement et ton Humanisme. Ce sont là, les véritables qualité d’un homme de culture. C’est le lot des véritables intellectuels… Ca ira !

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*