bargny Infos

La Ville de Bargny dans le web

La commission sous-régionale des pêches en guerre contre la pêche illicite

| 0 Commentaires

peche-illiciteLa Commission Sous-régionale des pêches (Csrp), en partenariat avec le Programme régional de conservation de la zone côtière en Afrique de l Ouest (Prcm) et le fonds mondial pour la nature ( Wwf) ont tenu un atelier sur l’avis consultatif du tribunal International du droit de la mer ce 9 juin à Dakar. L’Atelier a été présidé par Moustapha Ly, secrétaire général du Ministère de la pèche et de l’économie Maritime.
Le 2 avril 2015, le Tribunal international du droit de la mer a rendu son avis consultatif sur la requête soumise par la Commission Sous Régionale des pêches. Cette demande visait entre autres à clarifier le régime juridique international qui encadre la pèche illicite, non déclarée et non réglementée dans l’espace de la Csrp.

Mme Mariéme Diagne Talla, Secrétaire permanente par intérim souligne qu’«à toutes les questions posées dans la demande d’avis consultatif de la Csrp, le tribunal a apporté des réponses sur lesquelles une réflexion profonde sera menée durant les travaux de cet atelier qui revêt aux yeux de la Csrp une importance toute particuliere».

“Je souhaite que cet atelier consacré à l’examen de l’avis du tribunal atteigne pleinement ses objectifs et qu’il participe comme attendu à l’identification des prochaines étapes du processus initié», dit-elle lors de la cérémonie d ouverture.
La pêche illicite non déclarée et non réglementée (Inn) constitue une préoccupation de première importance pour les Etats africains en général, et ceux des Etats membres de la Commission Sous Régionale des Pêches, en particulier.

« La pèche Inn entraîne la destruction des écosystèmes, la chute drastique des principaux stocks de ressources halieutiques de la sous-région, les pertes d’emplois massives consécutives à la faillite de plusieurs structures de pèche et désorganisation des métiers au niveau des communautés de la pèche, entraîne ainsi des pertes financières significatives pour les Etats ». affirme le secrétaire général du Ministère de la pèche, Moustapha Ly.

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*