bargny Infos

La Ville de Bargny dans le web

Le collectif pour la sauvegarde des terres de Bargny assiège la permanence nationale de L’ A.P.R à Dakar

| 2 Commentaires

a-nos-terres C’est par un mémorandum en main relatif au domaine foncier de la commune de Bargny que les populations de la collectivité sont allées se plaindre auprès de Pape Mael Thiam administrateur de l’Alliance pour la république. Le siège du parti que dirige le président de la république s’est avéré très exiguë pour accueillir ce beau monde qui a quitté Bargny dés les premières heures de l’après midi.
Toutes les couches sociales étaient représentées. Il fallait surtout noter la forte présence des autorités religieuses et coutumières et autres notables de la ville. C’est finalement en pleine rue sur la V.D.N que la rencontre s’est tenue.

De l’Imâm et diplomate Momar Diouf au notable Baye Daouda Gueye en passant par Libass Ngom, le y’en a mariste Mohamed Gueye par ailleurs coordinateur du dit collectif et Waré Gana Seck, les doléances ont été les mêmes.
Ils ont dénoncés la gestion anarchique et abusive du foncier à Bargny. Ils ont dit que c’est par manque de volonté et d’amour pour son terroir et une vision sur l’évolution naturelle de sa population estimée à 100.000 âmes environ de l’édile sortant Mar Diouf a lourdement hypothéqué  le développement harmonieux de la localité malgré les nombreuses ressources et potentialités disponibles. Leurs piques n’ont pas manqué le président Abdoulaye Wade, les membres du collectif ont souligné disent-ils sa jalousie légendaire et acharnement et mauvaises intentions qui ont isolé durant son règne Bargny au reste du Sénégal. Le seul exemple cité, pour réussir les objectifs de son plan machiavélique, l’érection de Sendou peuplé de 1000 âmes en commune alors qu’il représentait un quartier de Bargny. Ce fait a participé à la réduction des limites territoriales de la ville qui ne couvre plus que 48 km2 de superficie. A ces faits, s’ajoutent l’avancée de la mer et ses nombreux dégâts(démolition d’habitations et autres) et le protocole signé par Mar Diouf en 2005 avec M. Bavard directeur général de la Sococim et le ministre des mines d’alors Me Madicke Niang pour rétrocéder l’ensemble d’un lotissement de terres tirées du patrimoine traditionnelles de Bargny que les propriétaires avaient cédées pour les paisibles populations à guise d’habitation. Estimées à 6000, ces attributaires de parcelles n’ont pas été averti alors que certains avaient déjà entrepris sur le site des travaux de constructions. Actuellement la Sococim occupe 461hectares des terres de Bargny qu’elle a constitué de réserves de carrière pour les années à venir. A cela, s’ajoute les 220 ha qui ont déjà été annexés par la cimenterie.
Selon les dires du collectif pour la sauvegarde des terres de Bargny, il a tapé a toutes portes pour attirer l’attention des autorités tant sur le plan départemental que nationales et ces dernières semblent avoir la sourde oreille.
Alors que les Bargnois vivent des moments de détresse par rapport à la gestion du foncier dans terroir vient s’ajouter l’implantation de deux centrales à charbon sur des sites déjà lotis de Minam 1 et 2 prévus pour le recasement des populations de pêcheurs meurtries par les dégâts de la mer sans compter les nuisances incalculables qu’auront ces centrales sur le plan environnemental et sur les riverains.
La création du pôle urbain de Diamniadio de 1600 hectares couvre selon les membres du  collectif de défense des zones dénommées AIDOTHE, SEUNEBOUNATE, Ndoumbourane, Bambouck, Kanda et Khoumbe. Elles représentent dit-on les patrimoine des terres des ancêtres Bargnois obtenus au prix de grands sacrifices et les légués à leur descendants.
L’actuel maire Abou Seck a été critiqué durant la rencontre. La majeure partie des intervenants s ont fustigé son projet de mise en place d’unités industrielles et des délibérations qui prévoient des frais de bornage à raison de 1.200.000 F.CFA la parcelle.
M. Pape Mael Thiam a d’abord remercié les bargnois de la confiance qu’ils ont eu en lui. Dans sa réponse il dit avoir bien écouté les intervenants. Il a servi un discours rassurant et dit qu’il sera leur interlocuteur auprès du président Macky sall.

Alain NDiour

2 Commentaires

  1. Vous êtes les dignes bargnois ! Gnoungui séne ganaw

  2. Je suis vraiment désolé pour cette rencontre qui n’est pas du tout honorable dans la mesure que Pape Mael thiam n’est pas là pour satisfaire vos problèmes mais il est là pour la propagande de l’APR pour la réalection de Macky SALL.Ce dossier est technique et il fallait se rapprocher en collaboration avec le Maire du Ministre concerné.Ce collectif n’est présent pour défendre les intérêts des Bargnois mais leur propre intérêt parceque étant des bouffeur de terre disant que les terres sont pour leurs familles.On né pas avec des terres et si vous défendre l’intérêts des Bargnois, je pense bien qu’il fallait laisser la gestion du patrimoine foncier à la commune. On a peur de quoi au juste pour se fatiguer autant? des remboursements au cas ou le pôle de Diamniadio l’occupe pour des projets de l’Etat.Nous savons très que les personnes qui se réclament être membres du collectif ont vendus des parcelles et des parcelles et risque un jour la prison au cas ou les acheteurs ne se retrouvent plus avec leurs terrains.Cette rencontre n’était que politique et en quittant les lieux Pape Mael a donnés des posters de Macky SALL au collectif en leur disant que je vais transmettre le message.Soyons sérieux et arrétons le cinéma

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*