bargny Infos

La Ville de Bargny dans le web

Monsieur le Maire, c’est la fin de la recréation

| 0 Commentaires

maire-abou-ahmed-seckQui ne lui dis pas au maire ne lui rend pas bon service parce que dans cette ville, tous les clignotants sont aux rouges. Et Les choses n’attendent nullement dans ce grand corps malade qu’il faut soigner d’urgence. La solution ne pourra venir ainsi que du maire et de son équipe municipale. Bargny a besoin d’un maire proche de sa population, surtout de sa jeunesse agonisante. D’ailleurs, il faut saluer la présence du maire accompagné de l’adjoint du préfet de Rufisque lors de la journée d’ouverture des NAVETANES. Il a exhorté les jeunes à jouer dans le fair-play et a même annoncé l’éclairage du stade avant la fin des compétitions et éventuellement la pause d’un gazon synthétique. Des décisions bien salutaires, mais le maire doit au plus se pencher sur la situation de Bargny plus qu’alarmante. L’avancé de la mer n’en parlons plus est un problème d’un autre niveau. L’urgence aujourd’hui c’est comment trouver une solution à cette bombe écologique qui surplombe le pont de Bargny Guedj. On se demande même comment des populations peuvent vivre à proximité de ce tas d’ordures où les déchets domestiques se disputent la place avec les carcasses d’animaux. A la longue, on ne le souhaite nullement des maladies pourraient y voir le jour vue la forte concentration en vie humaine qu’il y a dans cette zone. Ceci étant, bientôt l’ouverture des classes tout le monde sait que le niveau des élèves a tellement baissé à Bargny que les élèves ne pensent plus qu’à tricher et notre ville détient la palme sur le plan national. Avec votre magistrature osons rêver que le niveau de nos potaches ait une bonne ascension. D’ici là vous aurez penser à la réfection des écoles élémentaires surtout Seck Gueye où depuis belle lurette certaines salles de classes sont sans toitures. Le directeur de cette école même n’avait pas manqué de tirer sur la sonnette d’alarme car ayant reçu de la mairie qu’une boîte de craies pour toute la durée de l’année scolaire.
On pourrait énumérer bien d’autres problèmes de la ville pour vous dire qu’il à urgence. Il y a tellement urgence que vous ne devez pas vous occuper de ces petits chiens galeux, ces chiens baveux qui crient quand la caravane passe. Ils ne vous tueront s’il plait à Dieu comme disait l’autre.
Monsieur le maire, qu’est ce que cette information selon laquelle un comité de réconciliation a été mis sur pieds par votre intermédiaire pour fumer le calumet de la paix avec les frustrés de votre alliance acquis à la cause de Takha Samb.
Non! La priorité est bien ailleurs, vous avez fait ce que vous deviez faire et ces gens sont minimes par rapport à ces milliers de bargnois qui vous ont portés à la plus haute magistrature de cette ville. Votre élection n’est pas volé, vous avez osé et vous avez gagné. Vous êtes le symbole de toute une génération, de celle là qui a vécu une année blanche et une année invalide.
Cette génération qui a fait les fruits les errements politiques d’Abdou Diouf et les démagogies d’Abdoulaye Wade.
Quoi qu’il puisse arriver, vous en serez comptable. Monsieur le maire, regardez devant vous, le train de l’émergence n’attend point.
Alain Abdoulaye NDiour

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*